Collège d'Hypnose de Paris: une Formation Ericksonienne

EMDR - IMO : Les mouvements oculaires en psychothérapie



Autre question concernant les mouvements oculaires et les protocoles associés : s’agit-il d’une technique ou d’une thérapie ? Il nous semble bien qu’il s’agisse d’un outil plus que d’une psychothérapie à part entière, mais un outil qui prend toute sa dimension quand il est intégré dans le spectre plus large d’un modèle psychothérapeutique.
Intégrer le corps au travers des mouvements oculaires ou du tapping avec les aspects émotionnels, cognitifs et comportementaux est réellement porteur de changement. La technique elle-même des mouvements oculaires étant relativement simple à apprendre (seulement quelques jours de formation), peut-on la qualifier réellement de psychothérapie ? Comporte-t-elle en soi pour autant une stratégie ? Un savoir faire relationnel ?
 
Les mouvements oculaires portent-ils d’ailleurs ontologiquement un lien naturel qui pourrait les rapprocher d’un modèle existant ? L’utilisation de techniques de mouvements oculaires doit-elle pour fonctionner se rapprocher du cognitivo-comportementalisme (comme on peut l’entendre chez certains praticiens de l’EMDR) ?
Est-elle juste une pure « neuro-thérapie » (comme on a pu entendre le dire Danie Beaulieu dans certaines formations à l’IMO) ? Et donc agirait-elle « mécaniquement » sans dimension relationnelle? (Si on pousse se raisonnement, pourrait-on à la limite remplacer le praticien par un robot ou un écran ?… Dans quel cadre inscrire alors la dimension relationnelle ?...)
Doit-elle plutôt retrouver ses racines avec l’apport de l’hypnose, de l’orientation solution  et de la stratégie systémique (comme l’explique E. Bardot sur l’HTSMA) ?
 
Ces techniques ont été également critiquées sur l’aspect commercial de leur transmission. Les principaux modèles de mouvements oculaires sont des « marques déposées » de thérapie, ne pouvant être enseignés que par les écoles bien précises et des enseignants très spécialement habilités. De même un étudiant ne pourrait prétendre pratiquer la technique s’il n’a pas suivi le parcours initiatique extrêmement balisé de l’institution-mère. Si l’on comprend qu’une technique de soins ne peut être enseignée ou apprise par « n’importe qui », on peut s’étonner du procédé visant à déposer une marque de thérapie. De même, cela proscrit, ou du moins limite, les évolutions des modèles sous l’influence des praticiens de terrain.
 
S’il faut s’entourer de précautions pour enseigner des techniques de soins (comme par exemple de ne les enseigner qu’à des soignants qui l’exerceront dans le cadre de leur métier et de leur déontologie), la thérapie devrait pouvoir être librement apprise et transmise, et ce d’autant plus qu’elle est utile à nos patients. En priver ceux-ci ne serait pas éthique. Les grands praticiens comme Erickson, Frankl, De Shazer, White et d’autres n’ont jamais limité l’usage de leurs thérapies à ceux qu’ils avaient spécifiquement accrédités.
 
 

De même, à quels types de praticiens s’adressent ces techniques ? Les critères d’admissibilité officiels des enseignants de l’IMO et de l’EMDR retiennent généralement les psychiatres, psychologues et psychothérapeutes. On pourrait se poser la question d’une part, parmi les gens formés de la présence de « thérapeutes non soignants » qui n’ont pas de diplôme d’état et pratiquent pourtant une technique de soin relativement puissante et d’autre part la question de l’absence d’autres soignants (anesthésistes, dentistes, sages-femmes, généralistes, kinésithérapeutes…) qui pourraient légitimement vouloir aider leurs patients et les désensibiliser des traumatismes inhérents à la profession. Encore une fois, il faut à la fois permettre la transmission des techniques efficaces tout en usant de toute la prudence nécessaire sur la déontologie des étudiants. Le choix des professions soignantes exclusivement (médecins, dentistes, sages-femmes, infirmières, kinésithérapeutes…) nous paraît un bon compromis, ceux-ci étant soumis à la déontologie de leur profession qui prévient d’un certain nombre de dérives possibles.
 
Se pose enfin la question du mode de fonctionnement de ces techniques. Empiriquement, la plupart des penseurs de ces techniques expliquent grosso modo que les souvenirs traumatiques ne sont pas « intégrés » dans la mémoire autobiographique ce qui explique les réminiscences et autres flash-backs dissociatifs. Les mouvements oculaires en évoquant le trauma « forceraient » en somme l’intégration, tout comme nos vécus quotidiens sont « intégrés » quand nos yeux bougent sous nos paupières pendant le sommeil.
Pour les praticiens en PNL, la position des yeux est révélatrice de la sollicitation d’une modalité sensorielle. Dès lors, les mouvements oculaires « mélangent » et intègrent les différentes sensorialités du souvenir au sein du corps et du psychisme de l’individu plus « unifié », intégré et réassocié.
Pour de nombreux praticiens de l’hypnose, ils en sont une extension  ou une sous modalité, avec des principes de fonctionnement et d’efficacité relativement similaires. Focalisation, dissociation, distorsions du temps, absorption, recadrages, suspension partielle de l’éveil, sont des ingrédients tout à fait communs à l’hypnose et aux techniques de mouvements oculaires.
L'Académie Nationale de Médecine souligne d’ailleurs dans un rapport : « En pratique, l’état hypnotique est induit par fixation du regard sur un point lumineux ou fixation auditive par écoute d’un son continu, en même temps qu’est remémoré un souvenir ». L’EMDR et l’IMO pourraient n’être qu’une des facettes de l’hypnose.
 
Mais ce ne sont là que des hypothèses, la pratique de terrain et l’efficacité empirique semble avoir de l’avance sur la recherche fondamentale de l’explication de ces phénomènes.
 

 

Rédigé le Mardi 21 Octobre 2014 à 15:35 | Lu 13405 fois modifié le Mardi 13 Octobre 2015

Philippe Aïm
Psychiatre, Psychothérapeute, ancien Chef de Clinique de la Faculté de Nancy. Praticien et... En savoir plus sur cet auteur




1.Posté par Lianne Bacon le 18/11/2014 12:24
Nous sommes à la recherche sur Paris d'une clinique qui accepte les patients en consultation interne et non en consultation externe pour troubles ''dissociatifs''.Bonjour,

Mon époux et moi vivons présentement à Dubai dans les Émirats Arabes Unis. Mon époux a grandement besoin d'une thérapie EMDR ou IMO selon son médecin traitant de compagnie. Mon époux est pilote de ligne et est originaire du Québec, au Canada. Il est présentement vu par un psychiatre localement ici à Dubai ainsi qu'un psychologue de compagnie mais qui ne possède pas les qualifications pour le traiter. Son médecin traitant à la compagnie veut le référer en clinique interne pour traitement en IMO ou EMDR, si possible en langue française. Mon époux a été diagnostiqué avec un problème de ''dissociation'' relié à de l'anxiété, du stress et des problèmes survenus dans son enfance. Son médecin traitant m'a demandé de faire une recherche pour trouver un endroit (une clinique qui accepte les patients en clinique interne) ou cela serait possible étant donné qu'ici à Dubai, une telle expertise n'existe pas, à tout le moins, c'est ce qu'on nous a dit.

J'aimerais que vous puissiez nous venir en aide à cet effet. La clinique peut être en France, ou en Amérique selon son médecin qui fera le nécessaire pour introduire une demande de consultation auprès de l'employeur vers une clinique. Le besoin d'une thérapie pour mon époux se fait de plus en plus urgente. D'après son psychiatre il aurait du être vu au tout début de son épisode de dissociation, mais personne n'avait été capable de réellement déterminer le problème avant. Ils lui ont fait passer tous les tests inimaginable en neurologie et ils n'ont rien trouvé qui faisait défaut au niveau physique. Il est vu en psychiatrie présentement pour l'aider à alléger son anxiété, mais c'est tout. Son psychiatre est également d'avis qu'il lui faudrait être vu par un psychologue spécialisé en EMDR ou IMO, même en hypno-thérapie.

J'apprécie votre aide et vous prie de croire à l’expression de nos meilleurs sentiments.

Bien à vous


2.Posté par Collège Hypnose Thérapies Intégratives Paris le 26/01/2015 23:23
Bonsoir,

Bonsoir Lianne,

Désolés de vous répondre si tardivement, mais votre mail ne nous est parvenu que maintenant.... Les mystères de l'informatique...

Nous ne connaissons pas de clinique proposant une approche en EMDR - IMO. En tant que praticiens, nous exerçons en libéral, dans nos propres cabinets.

Pour quelles raisons ne pas consulter un praticien en libéral ?

Cordialement.

L'Equipe

3.Posté par dominique daval le 31/07/2015 01:50 (depuis mobile)
Connaissez vous des psychiatres formės à l EMDR sur Brive,Tulle ou clermond ferrand.
EMDR peut elle avoir une efficacitė sur une secheresse occulaire .

Merci

4.Posté par Lefebvre le 22/12/2015 21:45 (depuis mobile)
Merci de me donner la marche à suivre pour suivre la prochaine formation EMDR de préférence Lille, Paris ou Lyon
D avance merci

5.Posté par Collège Hypnose Thérapies Intégratives Paris le 28/12/2015 11:28
Bonjour Isabelle,

La prochaine formation EMDR - IMO aura lieu du 20 au 23 Juin 2016. Elle est accessible uniquement aux professionnels de santé ayant suivi une première année de formation en hypnose ericksonienne au CHTIP, à l'IFH ou dans un institut de la CFHTB.
Afin d'étudier votre candidature, pourriez-vous nous envoyer votre cv à : formation.hypnose.paris@gmail.com
Cordialement,
L'Equipe du CHTIP.

6.Posté par Marie Vanguers le 19/11/2018 14:53
Bonjour,

je vous contacte afin de savoir quand aura lieu la prochaine formation EMDR-IMO.
Je vous remercie,

Marie

7.Posté par Laurent Gross le 19/11/2018 15:42
Bonjour Madame,

Les dates seront fixées prochainement.
La formation aura probablement lieu au 3e trimestre 2019.

Cordialement.

Nouveau commentaire :
Twitter



Tel: 09 51 00 86 48




Les agréments du CHTIP: DATADOCK, DPC, FIF-PL

Les agréments du CHTIP: DATADOCK, DPC, FIF-PL
Le CHTIP est référencé auprès du DATADOCK, plateforme qui centralise toutes les demandes de prise en charge dont le FIFPL.
Vous pouvez donc déposer un dossier. Nous pourrons vous fournir un devis et un programme détaillé de la formation choisie, sur demande.
Il faudra leur renseigner notre numéro d’enregistrement de formation continue : 11751503275.


Comment reconnaître une "bonne" formation à l'hypnose ?

L'hypnose, en tant que technique de soins, est de plus en plus reconnue, de nombreuses publications scientifiques lui sont consacrées et ont montré l'efficacité de cette technique, les neurosciences donnent une assise encore plus scientifique à l'hypnose en montrant qu'il se "passe quelque chose" d'identifiable au niveau cérébral pendant l'hypnose, l'académie de médecine reconnaît dans un rapport récent qu'il s'agit d'une thérapie qui a montré son efficacité dans les soins douloureux ou dans des troubles psychiques tels le psychotraumatisme, et le dernier rapport de l’INSERM fait le tour d’un grand nombre de publications qui attestent de son intérêt en situations de soins...


Formation réservée exclusivement aux professionnels de santé

Formation réservée exclusivement aux professionnels de santé
Médecins,
Dentistes,
Sages-Femmes,
Infirmièr(e)s,
Kinésithérapeutes,
Ostéopathes,
Orthophonistes,
Psychologues,
Psychothérapeutes,

Tous les professionnels de santé.



Les blogs
par Joëlle Couvreur

Hypnose et sevrage tabagique

Comment l’hypnose permet de se libérer du tabac   L'hypnose est reconnue comme l'un des...

par Joëlle Couvreur

Hypnose et Burn out

Le Burn out ou le syndrome d'épuisement professionnel Comment l’hypnose permet de sortir du burn...

par Karima Rivera

Intégration des mouvements oculaires en hypnose et thérapies brèves

Karima Rivera nous parle de sa pratique des mouvements oculaires et des thérapies brèves. Laurent...

par Marie-Noelle Leblanc

Hypnose, Thérapies brèves et mouvements oculaires : Marie-Noëlle Leblanc, Psychologue clinicienne

Marie-Noëlle Leblanc est Psychologue clinicienne formée en hypnose ericksonienne au Collège...

par Marie-Noelle Leblanc

Maux....Passants...

Ecrit par Marie-Noëlle Leblanc, Psychologue clinicienne, hypnothérapeute et praticienne en...

par Florent Hamon

Hypnose et douleur : Florent Hamon, infirmier et praticien en hypnose médicale à Paris.

Florent Hamon explique sa pratique de l'hypnose au service des grands brûlés où il exercice en tant...





Accès privé réservé aux membres du CHTIP

Chers amis, cet espace vous est réservé.

En vous connectant avec vos Login et mot de passe, vous pouvez accéder au forum de discussion, à la galerie photos, aux téléchargements et aux petites annonces.

Lire la suite