Collège d'Hypnose de Paris: une Formation Ericksonienne
Formation Hypnose à Paris
Formation au Collège d'Hypnose & Thérapies Intégratives de Paris: Thérapies Brèves, EMDR-IMO, Hypnose Ericksonienne

Comment reconnaître une "bonne" formation à l'hypnose ?



De façon bien légitime, de nombreuses personnes du monde soignant veulent donc se former. Cet article s’adresse donc aux soignants et ne concerne donc pas l’hypnose de spectacle ou la pratique de l’hypnose « non-soignante » (coaching, développement personnel…). Concernant ces catégories, tout existe, du meilleur au pire et ferait l’objet de trop long développements (les intéressés peuvent feuilleter les (longs !) chapitres consacrés à cela dans le livre du Dr Aïm « L’hypnose ça marche vraiment » ed. Marabout.

Mais dès lors, pour un soignant, comment reconnaître une "bonne formation" à l'hypnose?

Voici 5 critères qui font la différence et qui sont des marqueurs du sérieux que les enseignants reconnaissent à l'hypnose médicale et à sa pratique.

1. Les étudiants: uniquement des professionnels du soin diplômés!

L'hypnose en tant que pratique thérapeutique et puissante ne devrait pas être pratiquée par tout un chacun. Si l’on parle de problèmes de santé, on recherchera l’aide uniquement de professionnels du soin diplômés, tout comme n'importe quelle technique de soins. Dès lors qu’on l’applique à des patients souffrant de pathologies physiques ou psychiques, ce n'est pas seulement une technique de développement personnel ou de relaxation mais une « démarche de santé » comme le souligne le Pr Bioy (in Découvrir l’hypnose). Un institut soignant de qualité se distingue donc généralement par sa volonté de ne former que des professionnels du soin afin d’élaborer un langage commun autour de pratiques communes.

Méfiez-vous donc de ceux qui ouvrent l'hypnose pour l’apprendre « rapidement » et à "n'importe qui" ou à tous ceux désirant se former ; tout comme vous auriez été méfiant envers un institut qui formerait à la chirurgie ou à la prescription de médicament tous ceux qui le souhaiteraient. Commercialement c'est plus rentable, mais ce n'est pas très éthique.
(Même un institut qui formerait à l’hypnose non médicale se devrait d’avoir des critères éthiques et de qualité pour l’apprentissage de l’hypnose à ses stagiaires.)

2. Les enseignants: des professionnels du soin expérimentés!

Par symétrie, il semble évident que les dirigeants et enseignants de l'institut destiné aux soignants doivent être des professionnels du soin expériementés, afin de connaître le milieu des soins et les patients dont ils prétendent parler. Ils doivent également être expérimentés dans la pratique de l'hypnose thérapeutique et dans l'enseignement.

Méfiez-vous donc des titres un peu atypiques "maître praticien de..." / "formé par..." / "seul habilité à..." / ou qui ont simplement le titre d'hypnothérapeute (qui n'est pas protégé et qu'hélas, n'importe qui peut "s'attribuer"...). Il est important que vos formateurs sachent de quoi ils parlent et…de quoi vous parlez ! Qu’ils connaissent le milieu des soins, des hôpitaux etc.

3. Les conditions de la pratique: dans le cadre de notre profession!

De même les étudiants doivent être encouragés à pratiquer l'hypnose dans le cadre du décret de compétences, du règlement ou de la déontologie de leur profession soignante. La formation d'hypnose à elle seule ne fait pas une qualification professionnelle de soignant, hypnothérapeute n'est pas un métier, c'est une corde que l'on ajoute à son arc (ou à son violon), dans le cadre du métier que l'on exerce.

Méfiez-vous donc de ceux qui prétendent apprendre un métier à leurs élèves, leur apprendre à devenir des professionnels de la thérapie...voire (ça s'est vu) leur apprennent à faire un business plan et à s'installer en tant que thérapeute...
Il existe des thérapeutes non soignants, mais leur compétence ne saurait être que « technique » en connaissant quelques inductions. Aider notre prochain pour sa souffrance exige un certain nombre de compétences et d’éthiques pour lesquelles une techniques ne peut suffire. Uninstitut soignant ne donne pas un métier mais une compétence s’ajoutant à une profession pré existante…

4. La pratique: un souci éthique!

Le soulagement du patient doit être notre seul souci. Un institut sérieux ne peut aucunement soutenir ou promouvoir d'une quelconque façon que ce soit toute forme d'hypnose qui aurait pour objet le divertissement ou le spectacle.

Méfiez-vous donc de ceux qui ne se démarquent pas de cette pratique de spectacle, qui considèrent qu'une technique de soins peut être un divertissement amusant (ou l’inverse). C'est prendre des risques avec les patients, c'est aussi le signe du peu de considération que l'on accorde à l'hypnose et le signe d'un manque de connaissances dans le domaine.
Le spectacle est un domaine bien séparé, qui a, d’ailleurs, ses propres problématiques à résoudre…

5. Le format: quelques critères de qualité.

Une formation en hypnose doit contenir un certain nombre d'heures. Il parait impensable d'apprendre les bases de l'hypnose en moins de 10 journées, et une formation complète incluant de bonnes notions de thérapie devrait comporter 2 à 300 heures au total. La formation doit comporter beaucoup de pratique et d'exercices, l'hypnose est plus qu'un savoir, c'est avant tout un savoir-faire, impossible à apprendre en pure théorie. De ce fait il ne paraît pas raisonnable d'apprendre l'hypnose par internet ou uniquement par un livre. Il faut être guidé et entraîné par un thérapeute expérimenté. Les groupes de formation doivent être de taille raisonnable pour permettre la supervision des exercices par le ou les formateurs (plus de formateurs présents si le groupe est plus grand).

Méfiez-vous donc de ceux qui vous promettent une formation complète et rapide à la fois en seulement quelques jours, de ceux qui cherchent absolument à vous vendre leur livre comme s’il était suffisant ou leurs leçons en e-learning ou bien les formations trop théoriques, souvent intéressantes mais pas assez pragmatiques. La supervision par des pairs ou des personnes ayant les compétences requises est également indispensable.

Ces critères éthiques sont ceux que nous nous imposons au CHTIP. Nous savons qu'ils sont assez superposables à ceux de la CFHTB ou de certains autres instituts comme par exemple l'IFH ou ipnosia. Pour le reste à vous de vous faire votre idée...

Dr Philippe AÏM, Psychiatre et psychothérapeute
Laurent Gross, psychothérapeute et directeur du CHTIP.

Annexe: la question du diplôme.

Hypnothérapeute, hypnotiste, hypnopraticien n’est pas un titre protégé ni un diplôme d’état. Les instituts de formation délivrent des attestations de présence voire des « certificats » en fin de formations qui attestent du nombre d’heures suivi.
La CFHTB a décidé d’harmoniser les pratiques en délivrant un certificat national de praticien en hypnose clinique pour 300H de formation en institut CFHTB (accessible par les formations CHTIP). Mais il n’a de valeur que parce que la CFHTB rassemble des instituts avec une éthique sérieuse.
Méfiez-vous donc de ceux qui promettent des « titres de praticien » ou des « certificats d’hypnoquelquechose », aucun diplôme n’existe officiellement sur la question, c’est l’attestation de présence d’un organisme de qualité qui a encore le plus de valeur…

Il existe des DU délivrés par certaines universités. Il arrive que ces DU soient justement, pour un certain nombre d’entre eux, plus théoriques que les formations centrées sur la pratique. C’est le cas pour toutes les psychothérapies : il existe parfois des DU de sensibilisations (à la TCC par exemple) mais ils n’amèneront pas ce que peut amener une formation pratique et complète. Encore une fois le « diplôme universitaire » ne sera quand même pas un « vrai diplôme d’hypnothérapeute » puisque celui-ci n’existe tout simplement pas.

Actuellement les standards de formation de la CFHTB et de l’IFH peuvent être considérés comme valables pour permettre la pratique dans le cadre hospitalier notamment même par les infirmiers dans le cadre de leur décret de compétences. (cf Lelièvre N. L’hypnoanalgésie serait-elle réservée à la sphère médicale? Douleurs, avril.2008 ;9 :150-2)

Cependant, de l’expérience de nombreux professionnels, ce qui entraîne l’adhésion et la confiance du patient est avant tout votre diplôme de soignant. Le patient a confiance en son médecin/psychologue/infirmière etc. qui lui propose de l’aider avec de l’hypnose. Le patient fait confiance à votre compétence de soignant avant d’enquêter sur votre formation à l’hypnose, d’où encore une fois cette insistance de notre part à ne former que des soignants qui ajouteront l’hypnose à leurs compétences professionnelles et à leurs outils.
 

1 2


Rédigé le Lundi 12 Février 2018 à 15:13 | Lu 21169 fois modifié le Lundi 11 Juin 2018

Philippe Aïm
Psychiatre, Psychothérapeute, ancien Chef de Clinique de la Faculté de Nancy. Praticien et... En savoir plus sur cet auteur




1.Posté par Charpentier le 14/03/2018 16:05
Je ne vois pas en quoi une infirmière peut être habilitée à pratiquer l'hypnothérapie.
Il me semble qu'une bonne formation psychologique est nécessaire...
Je pense qu'il n'est pas nécessaire d'être soignant pour pratiquer l'hypnothérapie.
Ceci pour dire qu'un diplôme de soignant n'est pas un garde-fou contre toute dérive possible dans les médecines alternatives.
Merci de votre réponse.

2.Posté par Laurent Gross le 06/04/2018 23:48
Bonsoir Charpentier,
Bien entendu qu'un diplôme n'a jamais été un garde-fou contre les dérives.
Par contre il faudrait m'expliquer pour quelles raisons, d'après vous, une infirmière IADE (anesthésie au bloc), devrait impérativement avoir une "bonne formation psychologique" ?
Bonne soirée

Nouveau commentaire :
Twitter



Tel: 09 51 00 86 48




Les agréments du CHTIP: DATADOCK, DPC, FIF-PL

Les agréments du CHTIP: DATADOCK, DPC, FIF-PL
Le CHTIP est référencé auprès du DATADOCK, plateforme qui centralise toutes les demandes de prise en charge dont le FIFPL.
Vous pouvez donc déposer un dossier. Nous pourrons vous fournir un devis et un programme détaillé de la formation choisie, sur demande.
Il faudra leur renseigner notre numéro d’enregistrement de formation continue : 11751503275.


Comment reconnaître une "bonne" formation à l'hypnose ?

L'hypnose, en tant que technique de soins, est de plus en plus reconnue, de nombreuses publications scientifiques lui sont consacrées et ont montré l'efficacité de cette technique, les neurosciences donnent une assise encore plus scientifique à l'hypnose en montrant qu'il se "passe quelque chose" d'identifiable au niveau cérébral pendant l'hypnose, l'académie de médecine reconnaît dans un rapport récent qu'il s'agit d'une thérapie qui a montré son efficacité dans les soins douloureux ou dans des troubles psychiques tels le psychotraumatisme, et le dernier rapport de l’INSERM fait le tour d’un grand nombre de publications qui attestent de son intérêt en situations de soins...


Formation réservée exclusivement aux professionnels de santé

Formation réservée exclusivement aux professionnels de santé
Médecins,
Dentistes,
Sages-Femmes,
Infirmièr(e)s,
Kinésithérapeutes,
Ostéopathes,
Orthophonistes,
Psychologues,
Psychothérapeutes,

Tous les professionnels de santé.



Les blogs
par Joëlle Couvreur

Hypnose et sevrage tabagique

Comment l’hypnose permet de se libérer du tabac   L'hypnose est reconnue comme l'un des...

par Joëlle Couvreur

Hypnose et Burn out

Le Burn out ou le syndrome d'épuisement professionnel Comment l’hypnose permet de sortir du burn...

par Karima Rivera

Intégration des mouvements oculaires en hypnose et thérapies brèves

Karima Rivera nous parle de sa pratique des mouvements oculaires et des thérapies brèves. Laurent...

par Marie-Noelle Leblanc

Hypnose, Thérapies brèves et mouvements oculaires : Marie-Noëlle Leblanc, Psychologue clinicienne

Marie-Noëlle Leblanc est Psychologue clinicienne formée en hypnose ericksonienne au Collège...

par Marie-Noelle Leblanc

Maux....Passants...

Ecrit par Marie-Noëlle Leblanc, Psychologue clinicienne, hypnothérapeute et praticienne en...

par Florent Hamon

Hypnose et douleur : Florent Hamon, infirmier et praticien en hypnose médicale à Paris.

Florent Hamon explique sa pratique de l'hypnose au service des grands brûlés où il exercice en tant...





Accès privé réservé aux membres du CHTIP

Chers amis, cet espace vous est réservé.

En vous connectant avec vos Login et mot de passe, vous pouvez accéder au forum de discussion, à la galerie photos, aux téléchargements et aux petites annonces.

Lire la suite