Collège d'Hypnose de Paris: une Formation Ericksonienne
Formation Hypnose à Paris
2e année, Session 5 : « Master class » en narratif - Dr Julien Betbèze 3e année, Session 3: Pratiques avancées 2 et Supervision 1ère année, Session 4: Retour aux techniques hypnotiques - Groupe Vert Thérapie Intégrative du Psychotraumatisme - Mouvements oculaires de type EMDR - IMO 2e année, Session 4 : Les bases de l'approche narrative Hypnose et Douleur Chronique - Dr Catherine WOLFF 3e année, Session 2: Pratiques avancées 1 - Laurent Gross, Sophie Tournouër 1ère année, Session 3: Techniques avancées sur des problématiques complexes en thérapie - Groupe Vert 1ère année, Session 4: Retour aux techniques hypnotiques - Groupe Jaune 1ère année, Session 2: Les Bases de l'hypnose 2 - Groupe Vert 2e année, Session 3 : Thérapie stratégique - Grégory Lambrette 1ère année, Session 3: Techniques avancées sur des problématiques complexes en thérapie - Groupe Jaune 2e année, Session 2 : « Master Class » en thérapie orientée solution - Dr Marie-Christine Cabié 1ère année, Session 1: Les bases de l'hypnose 1 - Groupe Vert 2e année, Session 4 : « Master class » en narratif - Rattrapage Hypnose et Douleur Aiguë - Techniques d’analgésie hypnotique // Hypnose aux urgences et en urgence 3e année, Session 3: Pratiques avancées en hypnose et Supervision - Rattrapage Supervision en Hypnose, EMDR - IMO avec Laurent GROSS Master Class exceptionnelle: la provocation bienveillante, avec le Dr Yves DOUTRELUGNE. Master Class: Hypnose non-verbale avec le Dr Isabelle BOUILLEVAUX Formation exceptionnelle Hypnose Profonde et Directivité avec le Dr Dominique MEGGLE Supervision de thérapeutes avec le Dr Philippe AÏM Supervision de thérapeutes avec Sophie TOURNOUËR MASTER CLASS Pr Antoine BIOY "Développez votre intuition, empathie, et créativité grâce à l’hypnose" - Janvier 2018 à Paris Hypnose : les compétences de base pour la pratique avancée. Conférence de Dan Short à Paris! Master Class Jacques-Antoine Malarewicz "Hypnose et Stratégie"
Formation au Collège d'Hypnose & Thérapies Intégratives de Paris: Thérapies Brèves, EMDR-IMO, Hypnose Ericksonienne

Hypnoscope Octobre 2020 - Actualités Thérapeutiques



Quand l'hypnose devient un lieu de fertilisation de l'invention artistique - France Culture

Rencontre avec l'’historien de l’art Pascal Rousseau, autour de l'hypnose et des pratiques artistiques qui lui sont liées depuis la fin du dix-huitième siècle, à propos de l’exposition "Hypnose" au Musée d’arts de Nantes.

Mardi-Expo
Tewfik Hakem s'entretient avec Pascal Rousseau, historien de l’art et commissaire de l'exposition, Hypnose au Musée d’arts de Nantes ( dans le cadre des décisions annoncées par le gouvernement, le musée est pour l'heure fermé). Il évoque pour nous quelques grandes lignes de l'histoire culturelle de l’hypnotisme, de Mesmer (1734-1815) à aujourd’hui, et surtout les liens entretenus entre l'histoire de l’hypnotisme et les pratiques artistiques.

"L’hypnose endort, l’hypnose fait peur, l’hypnose amuse, et n’est pas souvent convoquée dans les musées, probablement pour ces trois raisons. Pourtant, l’hypnose est omniprésente, de manière délibérée ou inconsciente, dans le champ de la création". Parcours d'une exposition - de Gustave Courbet à Auguste Rodin, Salvador Dalí ou Fritz Lang - qui couvre tout le champ des arts visuels et vivants
L'hypnose est une forme de transe. Son âge d'or, c'est les années 1890-1900, avec l'époque de Charcot et le moment où il fait entrer en scène l'hystérie. Très rapidement, les artistes s'emparent du phénomène, il y a un vrai débat. L'hypnose devient un vrai sujet.

Ce qui m'intéressait, c'est d'interroger la modernité. On parle de magnétisme animal, au départ. A l'origine, c'est un médecin venu de Vienne, Franz Anton Mesmer, qui est persuadé que tous les maux viennent d'un fluide dans le corps, qui circulerait mal [la maladie résulterait d'une mauvaise répartition de ce fluide dans le corps humain et la guérison revient à restaurer cet équilibre perdu].
Mesmer a vraiment ouvert cette voie, et ses disciples ont suivi. Avec son baquet à magnétiser, il reçoit tout Paris. Les médecins le condamnent en 1784. Il est banni, ses disciples reprennent cette affaire et la font basculer du côté de l'art.
Une exposition en deux temps : un parcours historique et artistique dans le Cube qui revisite quatre siècles tandis que, dans la Chapelle de l’Oratoire, l’artiste américain, Tony Oursler, propose une installation immersive
Les artistes voient dans l'hypnose le lieu de la performance ; en allant plonger le sujet dans des états seconds, l'hypnose donne à voir un lieu de fertilisation de l'invention artistique - non seulement, lieu de ressources mais aussi, possibilité de se réinventer soi-même.
L'exposition part de la fin du 18e siècle, va jusqu'à aujourd'hui, ouvre sur une deuxième exposition avec une installation entièrement nouvelle de l'artiste américain, Tony Oursler, dans la Chapelle de l'Oratoire, et dans un tout autre ordre ; celui du numérique. On entre dans un autre espace-temps.

L'exposition met en œuvre une grande diversité d’objets et supports (peintures, gravures, photographies, vidéos…), rythmée par des projections de films, de "Docteur Mabuse" au "Joueur" de Fritz Lang, "Anemic Cinema" de Marcel Duchamp…


Stéphanie Marmara, Kinésithérapeute à Paris, formée en hypnose médicale au CHTIP
Stéphanie Marmara, Kinésithérapeute à Paris, formée en hypnose médicale au CHTIP

L’hypnose contre le bruxisme - www.stephaniemarmara.com

Nous sommes tous avec un masque sur le bout du nez pour sortir, travailler, marcher dans la rue. Bleu, bigarré, assorti à la couleur de nos vêtements ou encore en bec de canard, nous voilà bien déguisés pour halloween ! Aucune polémique sur le port du masque, mais un constat s’impose. Nous avons tendance à serrer les dents en le portant, ce qui pourrait bien nous mener tout droit chez un… hypnothérapeute l L’hypnose contre le bruxisme nous aide, en effet, à cesser de grincer des dents sous le masque, et bien plus encore…

Masque, inconfort et hypnose médicale

Si l’hypnose contre le bruxisme est d’actualité, c’est qu’il répond aux besoins de détente et de relaxation, propres à cette période de pandémie. Car, tout en consultant pour différentes pathologies, nombreux sont les patients qui évoquent des sensations particulières que le port du masque leur inflige. Focalisés sur leur visage en séance, ils réalisent ce qu’ils n’avaient pas perçu plus tôt : mâchoires trop serrées, respiration difficile, sensation d’oppression… Des sensations qui en disent long. La crise sanitaire actuelle leur fait faire connaissance avec des maux dont médecins et dentistes parlent trop peu : la respiration uniquement buccale et le bruxisme.

Sachez qu’en fait, sans s’en rendre compte, notre visage et nos mâchoires peuvent beaucoup se crisper, et alors, la respiration se fait uniquement par la bouche. Cela crée au final, une succession de tensions qui a des conséquences néfastes sur la santé : maux de tête, acouphènes, fatigue et douleurs au niveau des cervicales…

Quant au bruxisme, c’est un grincement ou un serrement de mâchoire, en dehors de toute mastication, provoqué par le stress et l’anxiété, qui peut générer un gros problème bucco dentaire, avec une usure prématurée des dents. À la longue, elles se fragilisent et cassent. J’ai moi-même pris conscience avec le masque ffp2 lors de mes consultations, que je serrais les mâchoires : quel paradoxe !

Malheureusement, il n’existe aucun traitement contre ce mal : seul le port d’une gouttière, pendant le sommeil, permet seulement d’en atténuer les effets.

Mais l’hypnose contre le bruxisme est là pour palier à ce manque. Totalement naturelle, elle s’adresse à la partie inconsciente en nous qui préside à ces mouvements involontaires.

Ce qu’apporte l’hypnose contre le bruxisme

L’hypnose contre le bruxisme se révèle très efficace pour le traitement du bruxisme, l’acquisition d’une bonne respiration physiologique, la diminution voir la disparition des acouphènes et la gestion du stress et de la douleur.
Le but de l’hypnose contre le bruxisme est de reprendre le contrôle des comportements inconscients qui déclenchent cette habitude indésirable. Par son pouvoir de suggestion, l’hypnose a le pouvoir va soulager les tensions qui en sont à l’origine et y mettre fin.

En résumé, portez votre masque en toute tranquillité, car pensez qu’en cas d’inconfort, des techniques comme l’hypnose contre le bruxisme existent pour vous aider. Pour ma part, je me suis vite remis à des séances d’auto-hypnose pour améliorer mon confort en ces temps qui nous chahutent ! ll faut se rappeler que l’hypnose est un moyen introspectif essentiel qui peut nous être utile pour prévenir tous ces maux cités précédemment. Il fait partie des thérapies brèves et combat de nombreux maux relatifs à un état anxieux, naturellement et sans traitement médicamenteux.

Bien sûr, porter un masque en permanence n’est pas physiologique du tout ! Mais, comment font les chirurgiens, les infirmières ou les anesthésistes pour le supporter ? Ils s’y habituent ! Leur cerveau étant occupé à la réalisation de leur tâche professionnelle, fait abstraction du masque. À nous de savoir les imiter donc, en sachant nous détendre. Les masques nous permettent non seulement de nous protéger du virus, mais aussi parfois de prendre conscience d’un comportement inconscient et involontaire du visage ou de la respiration.

Beaucoup d’inconfort et de gênes qui deviennent parfois invalidants, peuvent apparaître avec le port du masque obligatoire. Il existe des solutions pour faire face, et apprendre à se détendre, à lâcher prise et à gérer ses émotions. Je vous propose une prise de conscience sensorielle de tout cela en vous accompagnant dans des séances d’hypnose contre le stress et l’anxiété. Pour une sécurité maximale, je pratique aussi l’hypnose à distance sur Skype et en visio sur toute la France.
Stéphanie Marmara
Son site Web

Lyon: Le SAMU pratique l’hypnose pour apaiser les victimes et réduire l’usage des médicaments - 20 minutes

Depuis deux ans, les personnels du SAMU 69 sont formés à l’hypnose pour améliorer la prise en charge des patients et calmer l’angoisse et la douleur des victimes…

Les personnels du SAMU 69 sont formés à l’hypnose pour améliorer la prise en charge des patients et calmer la douleur des victimes.
L’hypnose est utilisée sur les enfants et les adultes. Les résultats sont étonnants et encourageants.
« J’ai mis une petite lumière sur son doigt et je lui ai demandé de fixer son pouce, puis de souffler dessus. Nous sommes partis dans son monde et j’ai réussi à lui poser un cathéter veineux sans traitement supplémentaire ». Il y a encore quelques années, si Raphael Distante était rentré d’intervention en racontant cette anecdote avec une jeune patiente, bon nombre de ses collègues l’auraient sûrement regardé avec de gros yeux. Mais aujourd’hui, les histoires comme celle-ci sont fréquentes au SAMU 69 où depuis deux ans, les personnels sont progressivement formés à pratiquer l’hypnose lors de leurs prises en charge.

« J’étais très réticent à l’hypnose. Je me disais que cela allait nous faire perdre du temps lors de nos prises en charge pré-hospitalières », reconnaît le professeur Pierre-Yves Gueugniaud, chef de service du SAMU. L’une de ses collègues du SAMU de Metz, précurseur en la matière, est parvenue à le convaincre. « Ils sont venus faire une conférence à Lyon. Les images de leurs interventions étaient tellement surprenantes que je me suis dit qu'il fallait essayer », ajoute le professeur, désormais totalement séduit.

10 à 15% des personnels formés
Ces derniers mois, sur les 200 personnels du SAMU, une quinzaine d’assistants de régulation médicale gérant les appels au 15, d’ambulanciers, d’infirmiers et de médecins ont été formés à l’hypnose conversationnelle ou l’hypno-analgésie. « Dans le premier cas, il s’agit d’avoir une communication positive avec le patient, dès l’appel au 15 ou dès notre arrivée sur le lieu où nous intervenons. Dans une activité d’urgence stressante, il peut arriver qu’il y ait des réactions violentes. L’hypnose permet d’éviter les tensions, de calmer l’angoisse des patients », ajoute le professeur Gueugniaud.

Lorsque la situation de la victime le permet, pour les traumatismes notamment, la transe hypnotique est pratiquée en même temps que le reste des soins. « Pour les enfants, nous avons trois mallettes de jeux adaptés aux différents âges. Grâce à ces outils, nous les emmenons dans leur monde. Le patient se sent considéré et il ne focalise plus sur la situation qu’il vit ou sur la douleur », explique Raphael Distante, un infirmier en poste au SAMU depuis 7 ans.

Moins de médicaments utilisés
Après une formation à l’hypnose conversationnelle et analgésie pédiatrique, le soignant a entamé un diplôme universitaire Hypnose médicale et clinique. « On est loin de l’image de cow-boy qu’on pouvait avoir autrefois lorsqu’on voyait le SAMU débarquer. Nous sommes dans une communication positive et bienveillante avec les victimes. Cela a vraiment changé nos prises en charge », ajoute l’infirmier.
Les retours d’expérience sont probants. « Nous sommes capables de calmer une crise de stress ou de pleurs avec une méditation par la respiration. Grâce à l’hypnose, nous pouvons remettre un membre déplacé sans avoir à poser un cathéter ou à donner un médicament intraveineux contre la douleur», illustre Raphaël Distante.

Les interventions sont plus sereines, plus rapides et le nombre de médicaments utilisés a diminué. En période de restrictions budgétaires, l’hypnose présente aussi l’avantage de ne pas être une pratique coûteuse. « A part la formation des personnels, cela ne coûte rien. Dans la mesure où cela soulage les patients, il faut que nous développions la formation de nos personnels », ajoute le chef de service du SAMU.

Tous les patients toutefois ne sont pas sensibles à l’hypnose. Sur la population globale, 10 % seront très réceptifs, 10 % totalement résistants et réfractaires. Les 80 % de gens restant sont considérés comme «hypnotisables».
Elisa Frisullo

Rédigé le Vendredi 6 Novembre 2020 à 11:17 | Lu 100 fois modifié le Vendredi 6 Novembre 2020

Marion CHERVY
Directrice Communication au CHTIP En savoir plus sur cet auteur



Nouveau commentaire :
Twitter



Tel: 09 51 00 86 48




Le CHTIP devient membre de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves

En ce jour de Janvier 2019, le Collège d'Hypnose et Thérapies Intégratives de Paris rejoint la CFHTB Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves.

La CFHTB regroupe des Instituts Milton Erickson et des associations de praticiens travaillant dans le champ de l’hypnose et des psychothérapies brèves.
Elle représente environ 3000 professionnels de France, Belgique, Suisse et Québec.



Comment reconnaître une "bonne" formation à l'hypnose ?

L'hypnose, en tant que technique de soins, est de plus en plus reconnue, de nombreuses publications scientifiques lui sont consacrées et ont montré l'efficacité de cette technique, les neurosciences donnent une assise encore plus scientifique à l'hypnose en montrant qu'il se "passe quelque chose" d'identifiable au niveau cérébral pendant l'hypnose, l'académie de médecine reconnaît dans un rapport récent qu'il s'agit d'une thérapie qui a montré son efficacité dans les soins douloureux ou dans des troubles psychiques tels le psychotraumatisme, et le dernier rapport de l’INSERM fait le tour d’un grand nombre de publications qui attestent de son intérêt en situations de soins...


Formation réservée exclusivement aux professionnels de santé

Médecins,
Dentistes,
Sages-Femmes,
Infirmièr(e)s,
Kinésithérapeutes,
Ostéopathes,
Orthophonistes,
Psychologues,
Psychothérapeutes,
Ergothérapeutes,
Psychomotricien(ne)s

Tous les professionnels de santé.




Les blogs
par Joëlle Couvreur

Hypnose et sevrage tabagique

Comment l’hypnose permet de se libérer du tabac   L'hypnose est reconnue comme l'un des...

par Joëlle Couvreur

Hypnose et Burn out

Le Burn out ou le syndrome d'épuisement professionnel Comment l’hypnose permet de sortir du burn...

par Karima Rivera

Intégration des mouvements oculaires en hypnose et thérapies brèves

Karima Rivera nous parle de sa pratique des mouvements oculaires et des thérapies brèves. Laurent...

par Marie-Noelle Leblanc

Hypnose, Thérapies brèves et mouvements oculaires : Marie-Noëlle Leblanc, Psychologue clinicienne

Marie-Noëlle Leblanc est Psychologue clinicienne formée en hypnose ericksonienne au Collège...

par Marie-Noelle Leblanc

Maux....Passants...

Ecrit par Marie-Noëlle Leblanc, Psychologue clinicienne, hypnothérapeute et praticienne en...

par Florent Hamon

Hypnose et douleur : Florent Hamon, infirmier et praticien en hypnose médicale à Paris.

Florent Hamon explique sa pratique de l'hypnose au service des grands brûlés où il exercice en tant...